* RENDEZ VOUS EN BAS DE PAGE

MY MOTORCYCLE IS (RE)CYCLED*

UNE MOTO, UNE VISION, UNE PHILOSOPHIE...

UN ART DE VIVRE

Bon, faut bien admettre que le (RE)cyclage dont nous parlons n’a pas grand chose à voir avec la fabrication de composte issu de nos ordures ménagères. (RE)cycler c’est :

  • Avant tout, faire revivre un cycle à moteur.
  • (RE)utiliser tout ce qui fonctionne encore : on ne jette rien (enfin presque) et si ça n’est pas utile pour un projet, ce le sera certainement pour un autre.
  • Faire revivre aussi bien de vieux laiderons boudés par le public que des divas ayant sombré dans l’oubli : le tout est d’arriver à une moto fun qui, si elle n’est pas nécessairement conçue pour la performance, puisse être une source de rêve, de fierté(?) et de plaisir pour son propriétaire.
  • Faire des motos qui roulent (oui, ça semble évident, mais voila…), c’est à dire avec lesquelles il est possible rouler, en oubliant jamais que quelqu’un va les chevaucher, seul ou en duo, et qu’il fera quelques centaines de mètres ou de kilomètres… Bref qui répondent à un cahier des charges élaboré avec nos clients.
  • Des motos qui respectent les réglementations en vigueur : c’est contraignant parfois, mais la liberté, c’est aussi de pouvoir aller se promener sans être escorté par la maréchaussée.

MOTO(RE)CYCLE est un gestionnaire de projet visant à la fabrication d’une moto unique.

  • On va réaliser un projet pour notre client. On passe du temps ensemble, on parle moto, et de ce qu’il aime faire avec ou pas. On parle de sa vie et de la vie en général et de la manière dont le deux-roues est perçu, de son impact, de sa nécessité dans son quotidien.
  • Nous allons ensuite, en rapport avec les moyens disponibles, élaborer « le » projet. On fait en quelque sorte le story-board du film de la conception de la future moto. On regarde ce qu’on peut faire et avec quoi, on dessine, on décide de ce qui sera fait en interne et de ce qui sera confié à des sous-traitants, puis on se revoit pour valider la proposition. Ça commence toujours comme ça!
  • Trouver LA bonne solution, LE bon partenaire / fournisseur : on ne sait pas tout faire, mais on sait la ou il faut s’adresser pour compléter nos compétences.
  • Nous savons les monter mais nos motos ne sont pas un catalogue d’accessoires. Nous savons les choisir quand ils sont indispensables, pour l’ergonomie, le design et dans le respect du budget initial… Mais on aime encore plus pouvoir s’en passer. Nous trouvons beaucoup plus créatif de détourner un objet qui au final, aura la même fonction mais en apportant une esthétique unique.
  • Nous voulons que l’esthétique soit toujours en rapport avec l’ergonomie (on est pas forcément fan des selles en bois par exemple, sauf quand la moto est destinée à une vitrine).

Nous sommes tous différents, alors il nous semblait logique que ceux d’entre nous qui vivent la moto ne puissent être complètement satisfaits à chevaucher un produit industriel fabriqué à la chaine.
Les constructeurs l’ont bien compris et proposent aujourd’hui des kits, des options à tiroirs, pour différencier quelque peu chacune des motos produites et atténuer l’effet de répétition qui découle directement du process industriel.
Chez MOTO(RE)CYCLE, on crée un objet unique car fait pour vous (et pas pour votre voisin).

Nous ne sommes pas les seuls à proposer ce type de prestation qui devient presque une mode. Les garages « tendance » fleurissent. Il y a une vraie demande. On aime et on admire ce que font certains d’entre eux mais nous n’avons pas à rougir car nous aussi, nous sommes

DIFFÉ(RE)NTS.
MOTO(RE)CYCLE picto 500px